L’imprimerie Chauvat-Bertau, un savoir-faire de près de 70 ans

Depuis plusieurs décennies, l’imprimerie Chauvat-Bertau a su évoluer avec son temps tout en affirmant son expertise et son professionnalisme. Entreprise familiale, nous nous appuyons encore aujourd’hui sur une solide réputation pour poursuivre notre développement. Nous sommes fiers de fêter en 2016 nos 67 ans.

1949 – 1970 : notre marque de fabrique, la polyvalence

Ce sont Jean et Geneviève Chauvat qui fondent en 1949 l’imprimerie à Les Papiers Transformés G CHAUVAT. Ils se spécialisent dans les sacs d’alimentation, ou encore les papiers beurre en impression aniline puis à  la technique de la typographie sur Minerve. La petite entreprise compte alors trois salariés, et s’installe Porte de Bagnolet. Puis elle achète en 1959 un terrain au 4, Chemin de braque à Pontcarré, afin d’y construire une maison et un atelier.

Rapidement, l’imprimerie étend ses activités en faisant évoluer ses machines vers différentes techniques industrielles : elle se dote d’une machine Taesch presse grand format typo pour des affiches de format, et développe différents supports : impressions en sérigraphie sur bouteille, encollages de papier pour cornet-surprise, papier antimite avec passage pour produit, découpe de crépon pour fleurs des chars de fête ou encore documents administratif.

1970 – 1980 : notre entreprise familiale s’agrandit

Au cours des années 1970, l’entreprise poursuit son développement en se spécialisant dans les impressions typographiques pour les faire-part ou les invitations grâce à  l’acquisition d’une presse automatique pour les flyers, liasses et carnets.

En 1974, en réponse à un surcroît de commandes, deux nouveaux ouvriers viennent renforcer l’équipe tandis que l’entreprise se dote d’une machine Nébiolo.

En 1976, la fille du couple Chauvat, intègre la société au poste de typographe. Elle prend petit à petit de la hauteur en rejoignant le bureau dirigeant. La même année, l’imprimerie fait l’achat d’une presse offset, une technologie qui permet à l’époque à l’entreprise d’affirmer sa croissance.

Seulement deux ans après, en 1978, l’imprimerie G Chauvat reçoit de nombreuses commandes. En résulte l’achat de deux nouvelles presses offset Adast.

1980 – 1990 : l’imprimerie se modernise avec l’avènement de l’informatique

En 1985, la SARL Imprimerie Chauvat, pour accompagner les changements induits par l’avènement de l’ordinateur, M. Bertau (époux de Mlle Chauvat) se spécialise dans l’utilisation de logiciels d’impressions. Afin de mener à bien ce nouvel axe de développement, l’imprimerie étoffe son équipe avec un spécialiste en PAO. En termes de machines, l’imprimerie est équipée de deux presses offset, d’une minerve 2 OFMI et d’une Nébiolo. Elle embauche bientôt un massicotier et fait construire un laboratoire pour réaliser des sorties de films en chambre noire et des montages sur support pour la réalisation de plaques offset.

1990 – 2000 Passation de la direction des Chauvat aux Bertau

La famille Bertau s’intègre davantage à l’entreprise, grâce à la répartition des parts entre Mme Chauvat et M. et Mme Bertau. En 1993, Mme Chauvat part à la retraite, mais ne s’éloigne pas tout à fait de l’entreprise en y apportant régulièrement son aide et son soutien. C’est finalement en 1997 que Christiane et Jean-Marc Bertau deviennent les dirigeants de l’entreprise.

Au cours des années 90, la technologie bat son plein et l’imprimerie remplace ses deux machines Adast par deux presses offset Heidelberg GTO (une et deux couleurs). Dans ce contexte de forte croissance, la société entreprend bientôt l’agrandissement de ses bureaux. 1996 marque l’achat d’un massicot avec ordinateur programmable tandis que 1997 est l’année de la suppression de la typographie et de la vente des casses.

Malgré la crise qui se profile à l’horizon 1998, la société remplace l’une des machines GTO par une presse SM 52 deux couleurs. L’imprimerie poursuit son évolution vers la PAO afin de pouvoir répondre aux besoins de ses clients, notamment des agences de publicité. Elle réalise par ailleurs l’adaptation d’une OFMI en dorure à chaud et timbrage.

2000 – 2010 : un nouveau nom pour l’imprimerie

Les années 2000 marquent un changement de statut pour l’entreprise qui devient une SAS, avec la dénomination qu’on lui connait aujourd’hui : Imprimerie Chauvat-Bertau.

En 2003, l’imprimerie fait l’acquisition d’une machine SM quatre couleurs. Malgré la crise, elle peut compter sur sa réputation de longue date, et parvient à  résister aux difficultés économiques du marché.

En 2006, l’imprimerie opte pour la suppression totale des films avec l’achat du CTP permettant la réalisation des plaques directement d’après le fichier transmis. Le chiffre d’affaires de l’entreprise continue de se développer.

2010 – 2014 : après des moments difficiles, la relève

En 2013, l’imprimerie change à nouveau de statut et repasse en SARL.

En 2014, malgré un combat vigoureux face à la maladie, M. Bertau nous quitte. Son fils, Pierre Bertau, décide en mars de la même année de poursuivre l’aventure dans les pas de son père et vient travailler à l’imprimerie avec son épouse. L’entreprise entreprend alors une réorganisation totale au niveau administratif afin de gagner en temps et en qualité.

Aujourd’hui : le renouveau de l’imprimerie Chauvat-Bertau

Les efforts portent leurs fruits : l’imprimerie affiche désormais un bilan positif.

Actuellement, l’entreprise poursuit son développement en réalisant différents projets d’investissement vers le numérique. L’aventure continue.