L’imprimerie de A à Z

//L’imprimerie de A à Z

L’imprimerie de A à Z

Parlez vous « l’imprimeur » ?

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le monde de l’imprimerie et son lexique se trouve ici. Avec ce glossaire de l’imprimerie vous serez incollable sur les hirondelles, l’encartage ou le chemin de fer …

A comme …

Accordéon : Pliage en forme de «Z» ou de «M» qui permet d’ouvrir le dépliant à la manière d’un accordéon.

Accroche : Titre d’une annonce, d’un chapitre ou d’une affiche dont l’impact rédactionnel et visuel permet d’accrocher le lecteur.

Addendum : Ajout d’un texte oublié sur un encart volant

Affiches : généralement imprimées, servant à donner à un large public une information de nature officielle ou publicitaire.

Amalgame : imposition de plusieurs documents édités en même temps lors de l’impression.

Aplat : impression de teinte sans dégradé et sans trame.

Approche : Espace existant entre deux lettres.

Arrachage :  Phénomène consistant dans la détérioration de la surface de la feuille de papier par arrachage de particules. Ce phénomène peut particulièrement se produire sur les couchés lié à un défaut de couchage.

Assemblage : mise en ordre des feuilles imprimées avant brochage.

Autocopiant : Papier utilisé pour la réalisation de liasses. Il est composé de plusieurs feuillets qui, placés dans un ordre précis, permettent la transcription de l’écriture sur les feuillets suivants. Il remplace le papier carbone. Le 1er feuillet est le CB, les feuillets centraux sont les CFB, le dernier feuillet est le CF.

B comme …

Bascule : En impression, la bascule, comme son nom l’indique, consiste à retourner le papier suivant l’axe de symétrie de l’imposition lorsque celui-ci est perpendiculaire au grand côté du papier (basculage, basculer).

B. à T. ou B. à G. : Bon à Tirer ou Bon à Graver. Acceptation signée par le commanditaire au photograveur ou à l’imprimeur, prouvant qu’il donne son accord pour impression. La signature du BAT sur maquette (sortie imprimante) ou sur épreuve couleur contractuelle de type cromalin® ou matchprint® dégage l’imprimeur de toute responsabilité en cas d’erreur ou d’omission constatées après impression. Il s’agit d’une pièce juridique importante en cas de litige.

Bas de casse : Nom des minuscules. Terme hérité de la typographie, sachant que la casse était une sorte de tiroir dans lequel étaient rangées les lettres en plomb, les minuscules se trouvant dans la partie basse de ce tiroir.

Belle page : Page de droite d’un document, ou recto.

Bendey : Image obtenue par la superposition de trames de valeurs différentes et en utilisant des couleurs soit primaire soit Pantone (tons directs).

Bichromie : composition en deux couleurs.

Bitmap : image en noir et blanc sans nuances de gris.

Blanchet : Feuille de caoutchouc sur laquelle se reporte la plaque d’impression et qui se reporte elle-même sur la feuille de papier.

Blanc tournant : Blanc entourant de façon précise un aplat, un pavé de texte ou une illustration.

Blocs : plusieurs feuilles regroupées et collées sur le haut de la feuille, avec un carton au dos pour la solidité.

Bolduc : Ruban de lin ou de coton destiné à la fabrication du signet

Bon à tirer (BAT) : accord du client, par l’apposition de sa signature.

Bords perdus : lorsque l’impression est prévue jusqu’au bord du papier, il est impératif de laisser déborder sa
composition de 5 mm. Les bords perdus sont nécessaires pour la bonne coupe de vos imprimés.

Brillant : surface réfléchissant la lumière – qualité du papier, pelliculage et vernis.

Bromure : Tirage photographique sur papier sensible.

Bristol (papier) : papier blanc et très lisse entre 150 g et 320 g.

Brochage : après assemblage, les différents cahiers sont reliés entre eux selon différentes techniques (piqûres à cheval, dos carré collé…).

C comme …

C.A.O : Conception assistée par ordinateur.

Cahier:  Pages résultant du pliage d’une feuille. En imprimerie numérique 1 cahier vaut 4 pages. En imprimerie offset un cahier peut être de 4, 8, 12 ou 16 pages.

Calage:  réglage de l’encrage, du reepérage des couleurs, de leur densité lors de l’impression afin d’obtenir le bon à rouler.

Calandrage : Action mécanique qui consiste à lisser le papier entre deux rouleaux. Un type de vernis est également calandré.

Calligraphie : Art du tracé manuel de la lettre.

Calque (papier) : papier original par sa qualité de transparence.

Cameron : Rotative flexographique conçue pour l’édition de livres en un délai très court.

Carte : Carton mince de qualité supérieure. Le terme carte s’applique en général à des grammes supérieurs ou égal à 250 grs.

Cartouche : espace réservé pour placer une annotation particulière. On utilise le cartouche en réserve par exemple pour permettre la pose d’un tampon dans un à plat de vernis.

Casse : Boîte typographique de rangement d’une police de caractère, divisée en cassetins.

Cellulose : Substance fibreuse qu’on obtient du bois, du coton, du lin, du chanvre et autres plantes, c’est l’élément solide des végétaux qu’on utilise pour la fabrication de la pâte à papier.

Césure : Rupture d’un mot en fin de ligne.

Charte graphique : Ensemble des textes (ou codes) graphiques (typographie, dessin, couleurs) adopté par une entreprise ou un organisme dans un souci de permanence et de cohérence de l’image produite.

Chasse : différence de dimension (largeur) des feuilles pliées due à l’épaisseur du papier. Les feuilles extérieures étant plus larges que les feuilles intérieures (surtout pour un façonnage deux piques métal).

Chemin de fer : plan de montage d’une brochure pour l’emplacement des textes et des illustrations afin de faciliter la mise en page.

C.I.P.3 : Protocole informatique d’échange et d’enregistrement des paramètres d’impression.

Cliché : Plaque ou bloc de métal gravé en relief ou en creux suivant le procédé ou l’utilisation (Un cliché de dorure à chaud est gravé en relief, un bloc pour l’impression en gravure est gravé en creux).

CMJN : abréviation de Cyan, Magenta, Jaune et Noir. Ces 3 couleurs primaires et le noir (quadrichromie) sont utilisés en imprimerie Ce sont les couleurs primaires soustractives. Elles permettent la reconstitution de toutes les couleurs.

Compte fils : Loupe à fort grossissement, montée sur charnière, utilisée dans l’imprimerie pour examiner le détail d’une impression.

Contre-collage : Collage d’une feuille de papier, carton … sur un autre support rigide ou papier

Coquille : Erreur de composition d’une ou plusieurs lettres.

Corps : Hauteur totale d’un caractère. Cette hauteur est entendue, par analogie avec les caractères en plomb talus de la lettre compris. Ce qui veut dire que les lettres hautes et les lettres basses sont déterminantes dans la valeur du corps. L’unité de mesure est le point.

Couché : Papier aux faces plus sensibles offrant une qualité supérieure d’impression. Brillant, mât, semi-mât ou grainé.

Couleurs Primaires : L’ensemble des nuances de couleur sont obtenues par un mélange entre les couleurs primaires. En impression on emploie la synthèse soustractive, un mélange entre le magenta, le cyan et le jaune, ainsi que du noir.

CTP : technique permettant de passer directement de l’ordinateur aux plaques, en supprimant les phases de fabrication des films et montage.

D comme …

Débord : (fond perdu) : Le fond perdu consiste à faire déborder le fond (couleur ou image) en dehors du format d’impression final pour une impression sans marge (2 mm au minimum). Cette zone se nomme bords perdus.

Décalé : Pli parallèle effectué avec des intervalles irréguliers.

Découpe à la forme : découpe selon une forme particulière comme une pochette à rabat, un rond, un carré…

Défonce : Suppression d’une surface de fond pratiquée dans un fond de couleur, afin d’afficher le papier, ou d’éviter la superposition de couleurs. Suppression d’une surface de fond ; soit suivant la forme d’un élément à incruster (incorporation), soit pour laisser un élément imprimé (réserve). Par exemple, pour faire apparaître du texte noir sur un fond rouge, on « défonce » le rouge ou on met le noir en « réserve ».

Détourage : supression du fond autour d’une image, d’un dessin ou d’une photo.

Dorure à chaud : Procédé qui consiste à déposer une feuille d’or aux endroits choisis d’une feuille de papier. Cette opération est réalisée sur un machine équipée d’un marbre chauffant. On interpose entre la feuille de papier et la matrice chauffée une bande de papier or qui est collée et découpée par pression entre la feuille et le cliché.

Dos : Tranche d’un livre ou d’une brochure.

Dos carré collé brochage : cahiers collés dans la couverture.

Dos carré cousu collé brochage : cahiers cousus et collés dans la couverture.

DPI : abréviation de Dot per Inch qui se traduit par pixels (points) par pouce. Un pouce est égal à 2,54 cm. Plus il y a de pixels par pouce plus la dé nition de l’image est de qualité. Les images en imprimerie doivent être scannées à 300 dpi.

E comme …

Embossage : est une technique qui a pour objectif de créer des formes en relief dans le papier.

Empattement : Sorte de petit trait (ou ornementation) qui prolonge les extrémités des traits droits et obliques des lettres

Encartage : En façonnage, cette opération consiste à insérer un document imprimé dans un autre, comme une feuille glissée dans une brochure par exemple.

Encoche : Souvent utilisé dans la fabrication d’agendas, cette découpe effectuée sur les coins de plusieurs pages et facilite la recherche d’une rubrique ou d’un répertoire.

Epair : Vue du papier regardé par transparence pour juger de son opacité.

Epreuve : Tirage papier contractuel présenté au client pour validation du B-A-T.

Estampage :  Création d’une forme en creux sur une feuille de papier par pression à partir d’un cliché. L’inverse de l’estampage est le Gaufrage qui crée un relief.

F comme …

Façonnage : toute opération intervenant après l’impression : pliage, rainage, découpe, brochage…

Feuilles de passe : feuilles utilisées au lancement d’une impression pour le répérage des couleurs.

Feuillets : : Il représente 2 pages, soit 2 faces – le recto et le verso. Une feuille A3 pliée en deux est un « 4 pages A4 ».

Fer à dorer : Bloc en bronze servant à dorer.

Fer à gaufrer :  cliché avec contrepartie servant à exécuter le gaufrage.

Fer à gauche / à droite : Alignement d’un texte à gauche ou à droite dans un paragraphe.

Filet : Trois types de filets – Filets pour impression (typographie) en cuivre très peu utilisés aujourd’hui. – filets de découpe, lame d’acier servant à tracer la découpe telle que demandée par le client (voir découpe). – Filets de rainage, lame d’acier arrondie à son sommet dont l’emploi réside dans l’écrasement du papier sur l’endroit du pli. On appelle aussi filets les tracés exécutés sur les documents.

Filigrane : image de fond atténuée sur laquelle peut être placé du texte.

Finition : toutes les opérations qui donnent sa forme finale au papier imprimé (pelliculage, pliage, découpe, brochage…).

Flexographie : Procédé d’impression à partir de clichés souple utilisé surtout pour la fabrication des emballages.

Folio / Foliotage : Numéro / Numérotation des pages.

Font (police) : jeu complet de lettres, chiffres, ponctuations et caractères spéciaux appartenant à la même famille typographique.

Format : Définit les dimensions d’un document. On parle de format ouvert et format fermé pour tous les documents comportant plus de 2 faces (pages). La norme veut que l’on note ces formats en commençant par le côté horizontal.

Format paysage : format utilisé horizontalement. ce format est, aussi, appelé format à l’italienne.

Format portrait : format utilisé verticalement. Ce format est, aussi, appelé format à la française.

Foulage : Malformation du papier due à une pression exagérée à l’impression typographique, apparaissant en relief au verso de la feuille.

Forme de découpe : Outil de découpe personnalisé permettant une finition des documents sur mesure.

G comme …

Gabarit : modèle précis servant à la réalisation de document.

Gâche : quantité des feuilles gâchées pendant l’impression (calage) et le façonnage. A ne pas confondre avec la passe qui représente le papier utilisé pour le réglage des machines.

Gaufrage : Procédé consistant à créer des zones en relief sur une feuille de papier par l’usage de cliché en relief avec une contrepartie en creux. Le gaufrage est l’inverse de l’estampage qui crée des zones en creux.

Grain : Rugosité d’un papier.

Graisse : épaisseur du caractère (maigre, normal, demi-gras, gras, light, bold, extrabold).

Grammage : Poids du papier. Le grammage d’un papier correspond au poids d’une feuille d’un mètre carré. Il y a une relation directe entre l’écrasement de la feuille (calandrage) et le poids de celle-ci, plus un papier est calandré plus il est fin et plus il pèse lourd au m².

Gravure : Fait de graver une plaque de métal avec un burin. Par extension ce terme c’est appliqué au phénomène photographique en imprimerie, Photogravure. Aujourd’hui, la numérisation des textes et des images a remplacé les procédés photographiques, mais on persiste à utiliser le terme gravure pour désigner la matérialisation des documents provenant de fichiers numériques. Par exemple : graver une plaque (ce qui correspond à la création d’une plaque offset par l’intermédiaire du CTP(computer to plate).

Grecquage : Entaillage du dos des cahiers d’une brochure reliée par collage. Le but est de permettre une meilleure adhésion de la colle. On prévoit à cet effet 3mm de marge sur chaque côté du pli.

H comme …

Habillage : Composition dont la forme est contrainte par la présence d’une illustration.

Héliogravure : Procédé d’impression particulièrement efficace dans la reproduction des couleurs (helios = soleil en grec) Essentiellement utilisé pour les gros tirages du fait du coût de la mise en place de la gravure.

Hirondelles : repères situés dans la marge du document à imprimer pour un bon positionnement des couleurs.

Homothétie : Agrandissement ou réduction d’une image sans changer le rapport hauteur / largeur.

I

Imposition : montage des pages d’un document avant le lance- ment de l’impression.

Italique : Lettre penchée. Les lettres droites s’intitulent « romain ».

J

Jaquette :  Couverture souple, non reliée protégeant un livre relié ou broché.

Justification : Terme s’appliquant à la longueur d’une ligne d’un texte dont toutes les lignes sont exactement de la même longueur.

K comme …

Kraft : Mot d’origine allemande signifiant « force », désigne un papier d’emballage très résistant. Existe désormais sous forme de papier plus épais avec fibres apparentes de couleur brune.

Kakémono : Terme signifiant « ce que l’on suspend » en japonais. Support de l’affichage. Bande plus ou moins large (mais étroite en règle générale) en papier, en toile ou en plastique, que l’on déroule et suspend par son extrémité supérieure.

Kromekote – chromolux : Marques de papier couché à la surface très brillant.

L comme …

Laize : initialement largeur d’une bande de papier en bobine.

Lettrine : Première lettre d’un paragraphe, plus haute et plus grasse.

Letterpress : traduction anglaise pour typographie.

Lézarde : Nom donné aux traces de blanc ayant cette forme dans un pavé de texte.

Ligature : Nom caractérisant les lettres liées ensemble telle que O et E

Linéature : Nombre de lignes de points d’une trame par pouce.

Lithographie : Procédé d’impression utilisant les propriétés de la pierre calcaire. Capacité de garder l’eau pour les surfaces nues et au contraire accueillir l’encre grasse sur les parties marquées au crayon gras. Une feuille de papier sur la pierre, une pression et l’on obtient le dessin inversé. La lithographie est l’ancêtre de l’offset qui participe du même phénomène « équilibre entre l’eau et l’encre grasse.

Logotype : Représentation graphique d’une société ou d’une collectivité.

M comme …

Macules : Feuilles de passe utilisées pour les démarrages.

Maculage : traces d’encre produites par les feuilles de papier se chevauchant. Un temps de séchage des imprimés est nécessaire avant la coupe, pour éviter le maculage.

Main (papier) : degré de rigidité du papier apprécié au touché.

Massicot:  Outil pour la coupe du papier. Composé pour l’essentiel d’un presse papier pour éviter le glissement du papier et d’une lame dont la descente est animée d’un mouvement latéral. (porte le nom de son inventeur).

Moirage : le moirage est un effet otique due à une superposition de trames mal orienté.

Mouillage : Groupes de rouleaux et réservoir de produit de mouillage ayant pour objet de maintenir sur la plaque le degré d’humidité nécessaire à une bonne impression.

N comme …

Niveaux de gris : image en noir et blanc et ses différentes nuances de gris.

Nuancier Pantone : ce nuancier référence les différentes teintes d’encre Pantone utilisées dans l’imprimerie en leur attribuant une référence alphanumérique. Le choix d’une référence par le client lors de la conception graphique est une garantie sur la fidélité du résultat final au tirage.

Numérique (impression) : système d’impression fonctionnant selon la technologie de l’électrophotographie. L’impression est pilotée par ordinateur. Ce procédé est intéressant pour des tirages en petite quantité.

Numéroteur : Appareil servant à numéroter les imprimés en décomptant.

O comme …

Offset (impression) : De l’anglais « to set off », reporter, le procédé offset est la technique d’impression la plus utilisée pour des travaux de qualité (livres, brochures, journaux, affiches…). Le fichier informatique du document à imprimer est insolé sur des plaques photosensibles (une plaque/couleur), lesquelles sont ensuite fixées sur les cylindres en machine, les zones insolées (devenues sensibles à l’encre) reçoivent la couleur, l’eau chasse l’encre des zones non-insolées, l’image formée est reportée sur un blanchet qui à son tour reporte l’encre sur le papier.

Orientation des trames : chaque trame doit être orientée différemment pour éviter l’e et de moirage.

Orpheline : Ligne de texte qui se trouve  seule en bas d’une page ou d’une colonne. Elle appartient à un paragraphe dont la suite est rejetée dans la page suivante.

Ours : Petit pavé de texte situé généralement au début d’un ouvrage contenant les mentions légales obligatoires suivantes : l’éditeur de la publication, le directeur de publication, le nom et l’adresse de l’imprimeur, le dépôt légal, l’ISSN.

Ozalid : Epreuve réalisée à partir des plaques offset sur un papier spécial (diazo). C’est la dernière épreuve avant le tirage surtout exploitées pour les cahiers et la vérification des paginations après pliage.

P comme …

Pagination : numérotation des pages.

Pantone (ou ton direct) : encre faisant partie d’une gamme de couleur référencée.

PAO : Publication Assistée par Ordinateur. Regroupe les notions de graphisme et de mise en page.

PDF : langage de description de pages créé par Adobe. Ce format de fichier préserve la mise en forme (polices, images…), sur n’importe quel écran et plate-forme, c’est pourquoi il est recommandé en impression. L’extension d’un fichier PDF est « .pdf »

Pelliculage : le pelliculage est l’application d’une pellicule de protection sur la feuille par un procédé de colle chauffée. Le pelliculage couvre toujours la totalité de la feuille, à fond perdu.

Peluchage : Accumulation de fines particules en provenance du papier sur la forme imprimante (blanchet en offset).

Pétouille : petite tâche sur l’imprimé.

Perforage : prédécoupe d’une partie de la feuille par un ensemble de petits trous effectué par des aiguilles ou par des filets perforants. En cas de découpe le perforage se réalise en même temps.

Pige : Opération de façonnage consitant à compter les feuilles rapidement un comparant les hauteur des deux piles de papier.

Piqûre à cheval : Étape consistant à agrafer entre elles les différentes pages d’une brochure, d’un catalogue, ou de tout autre document.

Plaque : réalisée en aluminium à partir du CTP, elle sert à transférer les informations sur la feuille via le blanchet : elle contient les informations graphiques du document à imprimer.

Pli accordéon : pliage d’un document en forme de Z ou de M selon le nombre de volets.

Pli croisé : pliage d’un document en 4.

Pli décalé : Pli parallèle effectué à intervalles irréguliers.

Pli portefeuille : le pli portefeuille consiste en un pliage des 2 extrémités d’une feuille vers l’intérieur puis pliage en deux.

Pli roulé : Plis parallèles permettant aux différents volets ainsi obtenus de se superposer et de refermer un document.

PLV : Abréviation de  » Publicité sur le Lieu de Vente  »

Point (Didot) : Unité de mesure de typographie. Son abréviation est pt. Sa valeur équivaut à peu près à 1/72″ ou 0,35 mm

Police : Typographie, caractère d’écriture pour du texte.

Pose : Représentation de la surface d’un document servant à l’aménagement de l’imposition.

Postscript : Langage informatique de description de page, utilisant un mode vectoriel de description des caractères. Ce langage assure la liaison entre les ordinateurs et les unités de sortie évoluées telles que les photocopieurs numériques, les RIP ou les photocomposeuses. (Mise en page, PAO, prépresse)

Prétirage : Tirage à une quantité limitée d’exemplaires non définitifs

Prise de pince : Marge non-imprimable nécessaire sur la largeur du papier pour permettre à la feuille d’être maintenue en machine pendant l’impression.

Q comme …

Quadri (Quadrichromie) : Utilisation des 3 couleurs primaires et du noir dans la reproduction en impression des teintes d’un document (voir CMJN)

R comme …

Rainage : Permet de plier le papier sans risque de cassure des fibres. Le rainage est nécessaire sur les grammages supérieurs à 150 g.

Rainant : un rainant est une entaille sur un document papier pour faciliter le pliage.

Rame : Unité de paquetage en papeterie. En général une rame = 500 feuilles d’un format papier.

Ramettes : Concerne le paquetage d’un sous format de papier. 500 feuilles.

Recto : face d’une feuille, la première imprimée ou face d’un feuillet. Antonyme : verso.

Refente : exprime le fait de prendre un format de papier et de le diviser en plusieurs éléments pour en faire un format à imprimer.

Repérage : faire en sorte que les différentes couleurs imprimées sur une même feuille de papier se trouvent mise en place de telle sorte que la reconstitution de l’image globale soit parfaite.

Repiquage : Tirage d’impression sur des documents déjà imprimés, pour le personnaliser par exemple.

Réserve : Il s’agit d’un emplacement réservé dans un aplat (vernis) ou d’un texte venant dans un plat en noir au blanc.

Résolution : Finesse de la définition d’un document ou d’une image informatique dont la valeur s’exprime en dpi.

Retiration : Ce terme technique s’applique aux machines d’impression capables d’imprimer une feuille recto et verso en un même passage par retournement de la feuille.

RIP : appareil intermédiaire entre l’ordinateur et le CTP.

Rogne : mise au format par coupe au massicot. Exemple : Rogne 4 faces, veut dire que le document a subi une rogne sur ses 4 côtés.

Rognure : déchets de papier après la rogne de documents.

Romain : Lettre avec des jambages verticaux, par opposition à l’italique (jambage penché).

Rough : Esquisse réalisée au crayon d’un projet de mise en page, d’une photo à réaliser…

Roulage : Se compte en nombre de tours. Correspond au nombre de tours machine réalisés pour effectuer une commande.

S à V comme …

Sérigraphie :  C’est une technique d’impression à plat qui consiste à faire passer l’encre au travers d’un écran de soie tendu sur un cadre. L’encre se dépose ainsi sur le support en reproduisant les formes ouvertes de l’écran. Cette technique permet l’impression sur des supports plus grands et plus épais que l’impression en offset. Elle offre aussi l’avantage d’imprimer sur des supports autres que le papier (PVC, carton, adhésif…). Les affiches grand format, les stickers, les PLV… étaient majoritairement imprimés en sérigraphie. Aujourd’hui, si les quantités sont faibles, les techniques d’impression numériques tendent à supplanter l’impression en sérigraphie.

Surfacage : Ajout d’un vernis ou pelliculage sur toute la surface de l’imprimé.

Taille-douce : Procédé d’impression en creux réalisé à l’aide d’une gravure manuelle sur cuivre.

Tétière : Ensemble des éléments graphiques communs placés au même endroit à chaque en-tête de page.

Thermogravure : la thermogravure transforme une impression standard (typographique ou offset) en utilisant une encre qui gonfle sous l’effet de la chaleur. Les motifs et caractères ainsi reproduits offrent un relief mat ou brillant, apprécié notamment sur les cartes de visite.

Timbrage :  Taille douce à partir d’un bloc d’acier.

Traits de coupe : repères prévus pour la coupe au massicot.

Truetype : polices de caractères vectorielles définies par Apple et Microsoft, mais qui, contrairement aux polices PostScript, sont incompatibles avec les flasheuses. Elles ne peuvent donc pas être utilisées en imprimerie.

Typographie :  Procédé basé sur la composition des caractères lettre à lettre qui seront ensuite encrés sur la partie supérieure du caractère (œil) et reporté sur la feuille de papier. La typographie est à l’origine du développement de l’imprimerie.

Vectoriel : tracé de contour d’une forme composé de points et de droites modifiables (angle, coordonnées…), cette technique de dessin très utilisée pour la création de logo et dans l’illustration permet de redimensionner une image à souhait sans jamais altérer sa définition.

Vectorisation : Quelques logiciels comme Illustrator transforment vos polices en vecteur. Le lien avec la police installée dans votre système est, ainsi, rompu. Ce qui évite tout problème d’impression des polices.

Velin : Papier de qualité supérieure lisse, par opposition au papier vergé qui est un papier texturé.

Vergeures : Motif constitué de fines lignes parallèles horizontales dans l’épaisseur du papier, reliées par des lignes verticales, les pontuseaux.

Vernis machine : le vernis machine est un vernis qui s’applique en ligne, c’est-à-dire par le dernier groupe imprimant de la machine. Il est possible de vernir seulement certaines images ou certains textes – c’est le vernis sélectif.

Vernis sélectif : Le client défini avec son imprimeur les zones d’une page qui seront vernies et permet par exemple à une image ou un logo de ressortir d’avantage.

Vernis 3D : Même opération que le vernis sélectif avec une épaisseur jusqu’a 1mm pour le vernis.

Verso : Arrière d’une feuille imprimée. Comparer au recto.

Vitrophanie : Adhésif transparent imprimé à l’envers de telle sorte qu’il soit lisible une fois collé contre une vitrine.

W à Z comme …

Xérographie : Procédé d’impression à sec basé sur la propriété qu’ont certains corps chargés d’électricité de devenir sensibles à la lumière.

Zinc : Cliché typographique réalisé dans ce métal, aujourd’hui en magnésium.

2018-09-03T13:14:06+00:001 septembre 2018|Actualités|0 commentaire